tunnel 5

Devenir avocat

L'avocat a pu être défini par J.-M. VARAUT comme « celui dont la vocation est d'être appelé à l'aide », ad-vocatus (La déontologie commune des avocats européens, Actes du 10e colloque de la saint Yves, mai 2003, Tréguier, 2004, barreau de Saint-Brieuc, p. 10).

L'article 6-1 du RIN définit le champ d'activité de l'avocat comme suit : « Auxiliaire de justice et acteur essentiel de la pratique universelle du droit, l'avocat a vocation à intervenir à titre professionnel dans tous les domaines de la vie civile, économique et sociale, et ce dans le respect des principes essentiels régissant la profession », ajoutant qu'il peut collaborer, ponctuellement ou non, avec d'autres professionnels « à l'occasion de missions nécessitant la réunion de compétences diversifiées ».

L'accès à la profession d'avocat en France est organisé par la loi du 31 décembre 1971, modifiée par la loi du 11 février 2004, ainsi que par le décret d'application du 21 décembre 2004 relatif à la formation professionnelle des avocats.

La réussite à l'examen d'entrée à l'Ecole des avocats (EDA), organisé au sein de l'Institut d'Etudes Judiciaires (I.E.J.) par les Universités, est une condition d'accès à la profession. Cet examen ne peut être présenté que trois fois et le candidat doit être titulaire de la première année d'un master de droit (4 ans) ou d'un diplôme équivalent. Toutefois, la plupart des candidats sont titulaires d'un Master 2 en droit.

Les étudiants ayant passé l'examen avec succès suivent une formation professionnelle de nature pratique dispensée par une Ecole des avocats. Il existe 15 EDA en France qui dispense une formation initiale et continue. Le décret d'application du 21 décembre 2004 est venu modifier les règles de la formation initiale des avocats. Elle se déroule désormais sur au moins 18 mois (contre 1 an auparavant suivi d'un stage de 2 années) organisés autour d'enseignements et de stages, répartis en trois périodes :

  • une formation de 6 mois, délivrée par les EDA, est consacrée aux acquis des fondamentaux portant notamment sur le statut, la déontologie et les aspects pratiques de l'exercice de la profession. Cette formation est commune à tous les élèves avocats ;
  • une période de 6 à 8 mois est consacrée à la réalisation d'un projet pédagogique individuel (P.P.I.). Cette période doit encourager l'élève avocat à définir ses choix personnels et préparer son intégration professionnelle ;
  • au cours de la troisième période, l'élève avocat effectue un stage auprès d'un cabinet d'avocat.

A l'issue de cette formation, l'élève avocat doit passer avec succès l'examen du Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (C.A.P.A.). Il prête alors serment devant la Cour d'appel et s'inscrit au barreau de son choix. Ce n'est qu'à partir de ce moment qu'il a le droit de porter le titre d'avocat. 

 

Trouver un avocat

Paramètres avancés
Par ordre alphabétique